Hémospermie (Sang dans le sperme)

Bien que spectaculaire, la présence de sang dans le sperme est dans l'extrême majorité des cas un phénomène passager et sans gravité particulière. La quantité de sang présente et la gravité de la cause ne sont pas liés.

Anatomie

La présence de sang dans le sperme indique un trouble affectant l'un des organes produisant le sperme : les épididymes, la prostate, les vésicules séminales.

Symptômes

Le sperme peut apparaître rouge, rosé ou brunâtre selon l'ampleur de l'hémorragie. Plusieurs symptômes peuvent être associés :

Éjaculation douloureuse

Troubles de la miction (difficulté à vidanger complètement la vessie, douleur au moment d'uriner)

Douleur au niveau de la vessie.

Écoulement au niveau de l'urètre.

Fièvre

Causes

causes inconnue: dans la plupart des cas, particulièrement chez les hommes de moins de 40 ans, aucune cause connue n'est décelée. On parlera alors d'hémospermie idiopathique. Il est probable que l'hémospermie idiopathique provienne d'une rupture au niveau des vésicules séminales. Ce type d'hémospermie ne justifie aucun traitement particulier en dehors d'une période d'abstinence sexuelle de quelques jours.

intervention chirurgicale: Toute intervention chirurgicale au niveau d'un organe du système reproducteur est susceptible d’entraîner l'apparition d'une hémospermie ( vasectomie, prostatectomie, biopsie de la prostate etc). Le sperme retrouve généralement son aspect normal en quelques semaines.

Traumatisme : un coups ou un choc recu au niveau de la prostate ou des testicules peut entraîner une hémospermie.

Infection : les infection sexuellement transmises (IST) peuvent se signaler par une hémospermie. Les infections les plus fréquemment en cause sont les chlamydiose et les gonorhée.

Tumeur et polype : dans de rares cas, une hémospermie peut mener au diagnostic d'une tumeur localisée au niveau de la prostate ou des testicules.

Diagnostic

Une consultation rapide est indiquée en cas d'hémospermie. Il ne s'agit cependant pas d'une urgence médicale. Se rendre dans un service d'urgence n'est pas justifié pour ce symptôme. Une consultation chez un médecin généraliste est indiquée.

Plusieurs examens et analyses peuvent être prescrits  :


Prise de sang :
une prise de sang est indiquée pour le dépistage des principales infections sexuellement transmissibles. Une analyse sanguine des facteurs de coagulation pourra en outre être réalisée.

ECBU: un ECBU (examen cytobactériologique des urines) peut être prescrit si une prostatite ou une infection touchant le système urinaire est suspectée.

Évaluation du niveau de PSA : le niveau de PSA est utilisé dans le dépistage du cancer de la prostate chez l'homme âgé de plus de 50 ans.

Moyenne: 4 (5 votes)