Conjonctivite allergique

Les conjonctivites allergiques sont des inflammations de la conjonctive provoquées par une allergie. L'agent allergène peut provenir de l'extérieur (pollen dans l'air par exemple) ou de l'intérieur de l'organisme (une allergie alimentaire peut se manifester par un gonflement et un rougissement des yeux).

Anatomie

anatomie de l’œil
La conjonctive est une fine couche transparente recouvrant la sclérotiquesclérotique  (la partie normalement blanche de l’œil) et la face intérieure de la paupière. La conjonctive produit des larmes en faible quantité qui assurent la lubrification et le nettoyage de l’œil.

Causes

La conjonctive est un tissu particulèrement réactif et vascularisé. La conjonctivite est ainsi une manifestation fréquente des allergies.

Les allergies surviennent lorsque les agents immunitaires du corps reconnaissent un élément normalement sans aucune nocivité comme un élément nuisible. Mis en contact avec un agent allergène, les agents du système immunitaire vont produire une réaction inflammatoire intense. Cette réaction est normalement un mode de défense de l'organisme : il implique un accroissement du flux sanguin au niveau de l'organe touché ( hyperémie), et la multiplication des leucocytesLes leucocytes -aussi appelés "globules blancs"- sont les agents du système immunitaire reconnaissant et attaquant les éléments étrangers à l'organisme. .


On distingue différents types de conjonctivites allergiques :

  • Kératoconjonctivite atopique : il s'agit d'une inflammation sévère de la conjonctive et de la cornée due à une réaction auto-immune liée à la présence d'eczéma. La maladie apparaît à la fin de l'adolescence et disparaît généralement spontanément après l'âge de 60 ans.
  • Conjonctivite allergique simple : les conjonctivite allergiques simples surviennent en cas d'allergie à un collyre (collyre, chlore de l'eau d'une piscine etc)
  • Conjonctivite saisonnière : les conjonctivites saisonnières sont dues à une allergie aux pollens (particulièrement pour les conjonctivites survenant au printemps) ou à certains spores de champignons (particulièrement pour les cas survenant à l'automne).
  • Conjonctivite vernale : la conjonctivite vernale touche principalement les hommes âgés de moins de 20 ans. Plus fréquentes sous les climats chauds et secs, la maladie touche particulièrement les individus ayant des antécédents d'eczéma ou d'allergies.

Symptômes

  • Kératoconjonctivite atopique : hyperémie (dilatation des vaisseau sanguine entraînant un rougissement de l’œil), œdème de la conjonctive (aussi appelé chémosis), écoulements d'un liquide muqueux (plus consistant que les larmes normales) et démangeaisons sévères.
  • Conjonctivite allergique simple : rougeur modérée des yeux, œdème modéré de la conjonctive. Larmoiement et démangeaisons.
  • Conjonctivite saisonnière : larmoiement intense, rougeur des yeux (avec parfois un chémosis associé), démangeaisons. Les conjonctivites saisonnières sont fréquemment associées à une rhinite allergique (aussi appelées « rhume des foins »).
  • Conjonctivite vernale : sévères démangeaisons associées à d'importantes pertes d'un liquide épais.

Diagnostic

Le diagnostic est posé par un médecin ophtalmologiste à la suite d'un examen approfondi des yeux et un questionnaire sur les circonstances de survenue des symptômes.
Les examens peuvent inclure un test de sensibilité à différents allergènes.

Aucun vote pour le moment