Conjonctivite virale

Les conjonctivites virales sont des inflammations de la conjonctive dues à une infection par un virus. Les conjonctivites virales sont provoquées, dans la majorité des cas, par des adénovirus, dans de rares cas par un virus de type herpès.

Anatomie

La conjonctive est une fine couche transparente recouvrant la sclérotiquesclérotique  ( la partie normalement blanche de l’œil) et la face intérieure de la paupière. La conjonctive produit des larmes en faible quantité qui assurent la lubrification et le nettoyage de l’œil.

Causes

  • Adenovirus : dans plus de 9 cas sur 10, les conjonctivites virales sont provoquées par un virus de la famille des adénovirus. Les adénovirus sont particulièrement contagieux et sont responsables de la plupart des angines ainsi que de certaines infections pulmonaires. Les adénovirus se transmettent par contact ou par aérosol (notamment au sein de gouttelette expulsée lors d'une quinte de toux par une personne atteinte d'angine).
  • Virus de l'herpès : les différents virus de la famille de l'herpès (virus herpès simplex, virus varicelle-zona, virus Epstein-Barr) peuvent provoquer une conjonctivite. Les conjonctivites herpétiques tendent à évoluer vers une infection globale de l’œil avec, notamment, une extension vers la cornée (la cornée est une couche couvrant et protégeant l'iris).

Facteur de risque

Conjonctivite à adénovirus :

  • Contacts avec une personne infectée : les conjonctivites et kératoconjontivites surviennent par vagues épidémiques.
  • Âge : les adultes âgés de 20 à 40 ans présentent un risque légèrement plus élevé que le reste de la population.
  • Faiblesse immunitaire : les individus souffrant d'une baisse de l'immunité sont plus vulnérables.

Les conjonctivites à adénovirus touchent autant les hommes que les femmes et aucun élément de mode de vie (alimentation, conditions de vie) n'a été mis en évidence comme facteur de risque.

Conjonctivite herpétique:

  • Contacts avec une personne infectée.
  • Âge : les adultes âgés de plus de 60 ans présentent un risque accru de conjonctivite provoqué par le virus varicelle-zona (c'est le même virus qui est responsable de la varicelle chez l'enfant et du zona chez l'adulte).
  • Faiblesse immunitaire : les individus souffrant d'une baisse de l'immunité sont plus vulnérables.

Symptômes

Conjonctivite à adénovirus :

  • latéralité : l'infection touche généralement successivement les deux yeux. Le deuxième œil développe les symptômes environ deux jours après le premier.
  • Hyperémie : l'hyperémie est l'afflux sanguin au niveau de la partie blanche de l’œil. Les yeux apparaissent rouges en raison de la dilatation des vaisseaux sanguins irriguant la surface de l’œil.
  • Larmoiement : un larmoiement permanent est observé. Un liquide épais parfois purulent peut survenir.
  • Gonflement des ganglions du cou : les ganglions situés sous la mâchoire vont augmenter de volume. Les ganglions situés du coté de l’œil infecté en premier sont généralement plus volumineux.
  • Œdème des paupières : les paupières sont enflées et rouges.

Les conjonctivites herpétiques présentent des symptômes équivalents. A ces symptômes, peuvent s'ajouter des ulcérations de la conjonctive et l'apparition, au niveau d'une paupière, d'une éruption cutanée typique de l'herpès (semblable à un "bouton de fièvre").

Diagnostic

Le diagnostic est posé par un médecin ophtalmologiste à la suite d'un examen approfondi des yeux.

Aucun vote pour le moment