Kyste fonctionnel de l'ovaire

On parle de kyste fonctionnel pour désigner des kystes apparaissant au niveau des ovaires et évoluant en fonction du cycle menstruel. L'apparition de kystes fonctionnels est bénigne -voire normale- chez la femme en âge de procréer. Les kystes fonctionnels régressent spontanément après 3 à 4 cycles ovariens et ne justifient, la plupart du temps, aucun traitement particulier. Dans certains cas, les kystes vont affecter le fonctionnement des ovaires et provoquer des douleurs intenses ou des bouffées de chaleurs.

Kyste fonctionnel, kyste organique

On distingue les kystes fonctionnels (qui disparaissent normalement spontanément) et les kystes organiques (qui persistent indéfiniment dans l'organisme). Si -théoriquement- seuls les seconds justifient une prise en charge médicale, il est souvent difficile pour les médecins de les distinguer à l'échographie ce qui conduit à un risque élevé de surdiagnostic.

Les kystes fonctionnels ovariens sont particulièrement fréquents chez les femmes suivant une stimulation ovarienne (lors de traitements contre l'infertilité) avec une fréquence pouvant atteindre un tiers des cycles.

Symptômes

Les kystes fonctionnels sont généralement asymptomatiquesL'adjectif asymptomatique désigne une pathologie ou une anomalie n’entraînant l'apparition d'aucun symptôme. et découverts lors d'une échographie de routine.

Dans certains cas, les kystes fonctionnels vont atteindre une taille importante et provoquer des douleurs pelviennes aiguës ou chroniques, cycliques ou non. La douleur est systématique en cas de rupture du kyste.
Dans de rares cas, les kystes peuvent être responsables de troubles du cycle en affectant les fonctions hormonales normales des ovaires.

Diagnostic

Le diagnostic vise essentiellement à distinguer kystes fonctionnels et kystes organiques.Pour ce faire, deux échographies à 3 mois d'intervalle seront pratiquées afin de constater une éventuelle stabilité du kyste (caractéristique d'un kyste organique).

Traitement

Les kystes fonctionnels ovariens, dans la grande majorité des cas, ne justifient aucun traitement particulier. Dans certains cas, un traitement hormonal sera prescrit.

Moyenne: 4 (2 votes)