Aigremoine

L'aigremoine se retrouve dans des écosystèmes variés d’Afrique du nord d’Europe et d’Asie. Elle pousse sur des sols pauvres et incultes.

Noms usuels

Aigremoine
Aigremoine eupatoire

Nom botanique

Agrimonia eupatoria

Parties de la plante utilisées

Feuilles et sommités fleuries.

Principes actifs

Flavonoïdes, (dont lutéoline, apigénine, kaempférol, coumarin)1
Tanins.

Usage traditionnel

L'aigremoine est traditionnellement utilisée comme antiviral, contre les œdèmes et dans le traitement du diabète.

Mode de préparation

décoction: en gargarisme (contre les aphtes, après un soin dentaire et contre les maux de gorges) avec une décoction de 100 g pour un litre d'eau 6 à 8 fois par jour.

Infusion : faites infuser 20-25 g par litre d'eau 3 x 33 cl par jour (une tasse après chaque repas)

Usage contemporain

Les propriétés antivirales de l'aigremoine ont été confirmées en laboratoire contre les virus responsables de la grippe et de l'hépatite B3,4. L'aigremoine pourrait aussi avoir des vertus pour la protection du foie1.. Les vertus de l'aigremoine contre le diabète ont été confirmées sur l'animal5.

Toxicité

L'aigremoine n'a pas de toxicité connue ou d'effet secondaire immédiat aux doses couramment utilisées.

Aucun vote pour le moment