TSH (thyréostimuline)

La Tsh ( de l'anglais Thiroïd Stimulating Hormone) aussi appelée thyréostimuline est une hormone produite au niveau de l'hypophyse qui va contrôler l'activité de la thyroïde. Le dosage sanguin de la TSH est ainsi prescrit dans le cadre d'un bilan de la fonction thyroïdienne.



Fonction thyroïdienne

Fonction thyroïdienne: schéma
Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle régulateur de l’ensemble des fonctions de base de l'organisme (digestion, température corporelle, fatigue, fertilité etc). L'activité de la thyroïde est normalement contrôlée par la TSH : un niveau trop élevé de TSH entraîne une production excessive d'hormones thyroïdiennes (hyperthyroïdie) un niveau trop bas de TSH entraîne une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie).


Deux hormones vont moduler le niveau de production de TSH par l'hypophyse:

TRH: la TRH ( de l'anglais Thyrotropin- Releasing Hormone) aussi appelée hormone thyréotrope, est une hormone produite au niveau de l'hypothalamus.

Hormones thyroïdiennes: SI la TSH stimule la production d'hormones thyroïdiennes, ces hormones vont à leur tour freiner la production de TSH et de TRH ce qui va -en situation normale- équilibrer l'ensemble de la fonction thyroïdienne.

Le niveau de la TSH doit donc toujours être évalué avec le niveau des hormones thyroïdiennes.

Objectif de l'analyse

Le dosage du niveau de TSH est utilisé pour évaluer la fonction thyroïdienne et réalisé dans le cadre d'un bilan thyroïdien (dosages des différentes hormones thyroïdiennes).

Déroulement

L'analyse se pratique à partir d'une prise de sang. Le patient doit être à jeun.

L'analyse est généralement refaite à plusieurs reprises idéalement à un intervalle de 6 à 8 semaines.

TSH normale

Le niveau de TSH est exprimé en millième d'unité internationale par litre de sang (mUI/L).

Les normes en vigueur sont sujet à controverse depuis quelques années. A l'heure actuelle, le niveau de TSH est considéré comme normal s'il est comprisI entre 0,5 et 5mUI/LI. Les recommandations scientifiques les plus récentes commandent de réviser la norme et de la remplacer par une fourchette allant de 0.3 à 3 m/UI1.

TSH élevée

Le niveau de TSH s'élève avec l'âge (particulièrement chez les femmes). Un niveau de TSH élevé se retrouve aussi au cours des premiers mois de grossesse. Le niveau de la TSH doit toujours être mis en balance avec le niveau des hormones thyroïdiennes (notamment la FT4) et l’occurrence ou l'absence de symptômes associés. Le niveau d'alerte des TSH va donc varier selon les individus.

Une TSH sera modérément élevée pour une valeur allant de 5 à 10 mUI/L.

Une TSH sera élevée pour une valeur dépassant les 10 mUI/L.

Une élévation du niveau de TSH est, dans le cas le plus fréquent, la conséquence d'une production trop faible d'hormones thyroïdiennes (les hormones thyroïdiennes freinent la production de TSH). Il s'agira alors d'un signe d'hypothyroïdie. L'hypothyroïdie se manifeste par une " baisse de régime" du fonctionnement du corps: parmi les principaux symptômes, on retrouvera une fatigue excessive, une plus grande vulnérabilité face au froid, une fatigue chronique, un ralentissement du transit intestinal (constipation chronique).

TSH basse

La TSH sera basse en-deçà de 0,5 mUI/L.

Une baisse du niveau de TSH est, dans le cas le plus fréquent, le signe d'une production trop importante d'hormones thyroïdiennes (les hormones thyroïdiennes freinent la production de TSH) et donc d'une hyperthyroïdie.
Les symptômes de l'hyperthyroïdie sont symétrique de ceux de l’hypothyroïdie avec une mise en "surrégime" de l'organisme: troubles du sommeil, troubles de la concentration, accélération du transit intestinal (diarrhée chronique) insensibilité au froid...

Aucun vote pour le moment

Références

  1. L'exploration biologique dans le diagnostic et la surveillance des maladies de la glande thyroïde (PDF) The national academy of biological chemistry/Société Française d’Endocrinologie