Tourista

La tourista- ou diarrhée du voyageur -est la maladie la plus courante (sans jeu de mots...) affectant les vacanciers. Elle se manifeste par des crampes, des suées, des nausées et surtout une diarrhée parfois très intense.



Causes

La tourista est due le plus souvent à une contamination bactérienne de l'eau par des germes fécaux. C'est ce qui fait la spécificité de la tourista par rapport aux autres maladies gastro-intestinales présentes en Europe qui, elles, sont plutôt dues à l'alimentation (le traitement de l'eau dans les pays du nord étant généralisé). Chez l'adulte la tourista est majoritairement d'origine bactérienne, chez l'enfant elle sera plutôt d'origine virale

Les bactéries les plus fréquemment impliquées sont:

E. coli 20-75%
Salmonella spp 0-33%
Shigella spp 2-30%

Les virus les plus fréquemment impliqués sont:

Vibrio parahemolyticus 0-31%
Rotavirus 0-36%
Norwalk virus 0-10%

Symptômes

Un voyageur ayant des selles molles ou liquides plus de trois fois dans la journée sera probablement touché par la tourista.
Les symptômes culminent au deuxième ou au troisième jour de la maladie avec des crampes, de la fièvre, des nausées et des vomissements. Dans certains cas on peut retrouver du sang dans les selles.

Traitement

En premier lieu, il convient de boire beaucoup d'eau afin d'éviter toute déshydratation. Et choisissez une eau en bouteille achetée en magasin. En cas de symptôme sévère, un traitement antibiotique de 3 à 5 jours peut être bénéfique.

Évitez les antidiarrhéiques!

De nombreux médicaments bloquant la diarrhée sont disponibles en accès libre. N'oubliez pas que le plus grave n'est pas la diarrhée mais l'infection. La diarrhée est un moyen pour le corps d'expulser les germes responsables de l'infection. En bloquant la diarrhée vous risquez d'aggraver la maladie en maintenant le foyer de germes pathogènes.

Prévention

1 Boire de l'eau en bouteille

Dans les pays en voie de développement, le réseau d'eau courante est généralement peu sûr. Il est préférable de consommer de l'eau en bouteilles. Prenez soins d'acheter des bouteilles en magasin plutôt qu'à des vendeurs ambulants. Dans certains pays il est courant de réutiliser les bouteilles jetées en les remplissant de nouveau avec de l'eau du robinet voire d'une rivière.

2 Évitez les glaçons

C'est un conseil évidement difficile à tenir dans un climat chaud, mais les glaçons sont généralement préparés à base d'une eau potentiellement contaminée.

3 Évitez les produits laitiers

La pasteurisation est loin d'être une pratique généralisée dans le monde. Le fromage à base de lait cru suppose une préparation très particulière favorisant les bactéries non pathogènes au dépend des autres. Il n'en va pas de même pour les glaces et autres préparations à base de lait.

4 Évitez les plats froids (viande, poisson...)

La cuisson détruit la plupart des germes pathogènes. Elle constitue une précaution essentielle dans les pays chauds. La consommation de plats froids est déconseillée, la consommation de produits crus est à éviter .

5 Évitez les crudités

Qui dit crudités, salade, tomate etc dit nettoyage des crudités à l'eau du robinet. La consommation de crudités est une source majeure de contamination. Préférez des fruits entiers que vous pèlerez vous même.

6 Mangez épicé

Les épices ont, entre autres vertus, celle d'être antiseptique. C'est l'une des raisons essentielles qui font des épices la base de la plupart des cuisines des pays chauds. Épices ne veut pas nécessairement dire ''fort'' ou '' piquant'' le curcuma par exemple réduit le risque de contamination par les aliments sans avoir un goût pimenté.

Moyenne: 4 (1 vote)