Pityriasis versicolor

Le pytiriasis versicolor est une maladie de la peau sans gravité provoquée par une mycose (un champignon). Elle se caractérise par l'apparition de tâches de couleurs et de tailles variables.



Photo

Cliquez sur l'image pour agrandir:

pityriasis versicolor

Symptômes

  • Taches de couleur : des taches roses ou brunes apparaissent sur la peau, le plus souvent au niveau du visage, du cou, des avant-bras, du torse et du dos.
  • démangeaisons : les tache évolue lentement et provoquent des démangeaisons décrites comme légères.

A noter que les tâches ont tendance à s'accentuer à la suite d'une exposition au soleil.

Qui est touché ?

Le pityriasis versicolor touche principalement les adolescents et les jeunes adultes sans distinction de sexe ou d'origine. Il n'existe pas, à notre connaissance, d'études évaluant la prévalence du pytiriasis versicolor en France. Aux Etats-Unis, 2 à 8% de la population seraient touchés au cours de leur vie.

Causes

Le pituriasis versicolor est provoquée par un levure commune appeléemalassezia globosa. On retrouve ce type de germe au niveau de la peau chez la majorité des individus. Les raisons pour lesquelles les malassezia globosa se développent au point de provoquer l'apparition de plaques chez certaines personnes demeurent mal connues. Plusieurs facteurs de risque ont été isolé :

  • L'âge : la maladie apparaît principalement entre les âges de 12 et 20 ans.
  • Le climat : un climat chaud et humide favorise l'apparition de l'infection. Les symptômes tendent ainsi à s'atténuer ou disparaître au cours des mois d'hiver.
  • Transpiration : la transpiration fait de la peau un milieu chaud et humide favorable à la prolifération des germes.
  • Faiblesse immunitaire : les individus souffrant d'une faiblesse immunitaire (traitement immunosuppresseur, pathologies affectant l'immunité) présentent un risque' plus élevé de développer la maladie.

Le pityriasis versicolor est-il contagieux?

Le pityriasis n'est pas considéré comme contagieux. Le germe responsable de la maladie est très commun et la plupart des individus en sont porteurs sans pour autant développer la maladie. Les fait de côtoyer un individu atteint n'augmente donc pas le risque de développer la maladie.

Diagnostic

Le diagnostic est posé après examen de la peau par un dermatologue. L'examen se déroule en deux phases :

  • Lumière de Wood : un examen à la lumière de Wood (lumière ultra-violette) permet de faire ressortir par fluorescence l'extension des zones touchées. Les lésions apparaissent typiquement jaune.
  • Scotch-test : un scotch-test consiste à prélever superficiellement les peau mortes au niveau des lésions à l'aide d'un ruban adhésif. Le ruban est ensuite observé au microscope.
Aucun vote pour le moment