Ostéophytose : traitement


Dans la majorité des cas, les ostéophytes n'entraînent aucun symptôme particulier et ne nécessitent aucun traitement.
Les douleurs peuvent être réduites par la prise d'anti-inflammatoires, d'antalgiques ou par des injections de corticoïdes au niveau de l'articulation.


En cas de gêne fonctionnelle importante (lorsque les ostéophytes entravent le mouvement articulaire) un geste chirurgical peut être indiqué. Il consiste en un retrait complet des ostéophytes. Outre le risque anesthésique (inhérent à toute intervention), l'intervention présente l'inconvénient d'un niveau élevé de récidive (les ostéophytes tendent à se reformer).



Moyenne: 3.3 (6 votes)