Des pansements au miel pour favoriser la cicatrisation

Le miel est utilisé pour favoriser la cicatrisation dans la plupart des médecines traditionnelles. Le miel contient naturellement des composés antiseptiques comme la chrysine, la propoline, l'apigénine qui permettent sa conservation pendant plusieurs mois, voir plusieurs années. Ces composés ont une action antiinflammatoire et antiseptique précieuse dans le traitement des brûlures et des ulcérations.


Plusieurs études cliniques -et l'apparition de miels spécifiques- ont permis un développement important de son utilisation thérapeutique ces dernières années1.


Un essai clinique mené par l'université de Liverpool, dont les résultats ont été publiés en mars dernier, a testé l'efficacité d'onguents au miel sur 105 patients atteints d'ulcérations des jambes. Chez les patients traités avec du miel, le taux de guérison à 12 semaines était de 46% contre 34% chez les patients suivant les traitements conventionnels2. Des chiffres sensiblement équivalents - 44% contre 33% chez les patients traités par des compresses d'hydrogel.3 - ont été obtenus au cours d'un autre essais clinique réalisé en Irlande.


C'est le Professeur Descottes du CHU de Toulouse qui a popularisé cette approche en France dès les années 80. Le miel est aujourd'hui utilisé comme onguent dans de nombreux hôpitaux pour ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes notamment dans le traitement des brûlures et des ulcérations de la peau.

Article lié

Moyenne: 3 (2 votes)