Luxation acromio-claviculaire

Une luxation acromio-claviculaire est une luxation, un « déboîtement » de l'articulation reliant la clavicule à l'omoplate.
Le déplacement des os peut entraîner des lésions au niveau des ligaments. Il existe plusieurs stades de sévérité (du stade 1 au stade 5) selon l'ampleur de l'atteinte de l'articulation allant d'un simple étirement à une rupture complète.

Anatomie

L'articulation acromio-claviculaire relie la clavicule à la partie terminale de l'omoplate appelée acromion. Le déboîtement va provoquer l'étirement des différents ligaments constituant l'articulation.

Causes

La cause la plus fréquente de luxation acromio-claviculaire est un choc violents au niveau de l'épaule et du bras. Le cas le plus fréquent étant la réception d'une chute au niveau des coudes ou des bras tendus.

Facteurs de risque

Les sports de contacts (judo, football, rugby etc) les activités de grande vitesse (ski, moto) et généralement toute activité susceptible de provoquer une chute violente.

Symptômes

La luxation provoque, immédiatement après le choc, une douleur extrêmement vive au niveau de l'épaule. La douleur n'est pas un indicateur fiable de la gravité de la lésion: une luxation légère peut provoquer une douleur aussi vive qu'une luxation majeure. Outre la douleur, l'épaule peut apparaître déformée ( une bosse apparaît sur l'arrière de la clavicule). Le mouvement du bras touché est difficile ou impossible. L'articulation peut apparaître gonflée et laisser paraître un hématome.

Diagnostic

Le médecins va d'abord vous demander d'effectuer des mouvements typiques qui lui permettront d'évaluer le degré de mobilité de l'épaule et d'estimer avec une plus grande précision la zone atteinte. Il pourra ensuite vous être prescrits des examens d'imagerie médicale comme une IRM ou une radiographie qui permettront d'évaluer le degré de gravité des lésions et d'adapter les options thérapeutiques.

Sévérité

Luxation acromio-claviculaire de stade 1 une luxation acromio-claviculaire de stade 1 implique un simple traumatisme des ligaments, mais pas de déchirement ou fracture. On parle alors généralement d'entorse. La plupart des médecins traitent les blessures de ce stade avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme l'ibuprofen), l'utilisation d'une écharpe ou d'un dispositif d'immobilisation du ou des bras impliqués.

Luxation acromio-claviculaire de stade 2 : une luxation acromio-claviculaire de stade 2, implique une déchirure complète du ligament acromio-claviculaire, ainsi qu'une entorse ou déchirure partielle des ligaments coraco-claviculaires. On observe dans ce cas une bosse visible sur l'épaule. Une douleur intense et une perte de mobilité importante sont courantes. Le traitement comprend généralement l'utilisation d'une dispositif d'immobilisation (une écharpe), l'alitement, l’application de poches de glace, et la prise de médicaments anti-inflammatoires. Le traitement dure en règle générale de 6 à 8 semaines, souvent suivi d'une prise en charge en kinésithérapie.

Luxation acromio-claviculaire de stade 3: dans le cas d'une luxation acromio-claviculaire de stade 3, les ligaments acromio-claviculaires et coraco-claviculaires sont déchirés. Une bosse importante apparaît au niveau de ll'extrémité latérale de la clavicule. Cette bosse est permanente. La clavicule apparaît mobile et détachée sous la peau. Le traitement prend environ 12 semaines, suivi de séance de kinésithérapie. A ce stade une intervention chirurgicale pourra être prescrite même si les opinions des spécialistes divergent sur son intérêt réel à long terme.

Luxaion accromioclaviculaire de stade 4 : il s'agit d'une blessure qui reprend les caractéristiques du stade 3 mais à laquelle s'ajoute un déplacement majeur de la clavicule. A ce stade une intervention chirurgicale est pratiquement systématiquement prescrite.

Luxation acromio-claviculaire de stade 5: il s'agit la encore d'une luxation dont les caractéristiques sont celles d'une luxation de stade 3 mais à laquelle s'ajoute un déplacement de l'omoplate. Cette blessure nécessite une intervention chirurgicale.

Moyenne: 3.4 (5 votes)