Kyste pilonidal

Étymologiquement le terme pilonidal est formé des racines latines pilus (poil) et nidus (nid).

Ce terme a été utilisé pour la première fois en 1830 pour désigner un kyste se formant au sein d'un follicule pileux. Le kyste pilonidal est un kyste dermoïde localisé dans le sillon fessier qui se complique parfois d'infections chroniques et de fistules. Le kyste pilonidal prend la forme d'une petite boule sous la peau. Il est en soi bénin mais représente un risque d'infection important. En s'infectant le kyste pilonidal peut produire un abcès qui, à son tour, peut propager l'infection le long du sinus pilonidal et former plusieurs foyers infectieux. L'infection d'un kyste pilonidal justifie, dans la majeure partie des cas, une consultation médicale rapide.

Causes

La cause de la formation des kyste pilonidaux n'est pas encore entièrement élucidée. Plusieurs hypothèses sont avancées:

  • La sédentarité: la position assise, surtout dans les métiers du transports (routiers, chauffeurs de taxi etc...) favorise l'inflammation des kystes pilonidaux en augmentant la pression sur la région du coccyx et en favorisant la transpiration. Cette pathologie était, par exemple, très répandue dans l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Au point que les kystes pilonidaux ont été appelés "maladie du Jeep rider".
  • Cause congénitale : si l'infection des kystes est très largement influencée par des facteurs environnementaux, la formation de ces kystes est probablement congénitale. Certaines personnes seraient ainsi plus susceptibles de subir leur apparition.

Symptômes

Le kyste pilonidal est généralement asymptomatiqueL'adjectif asymptomatique désigne une pathologie ou une anomalie n’entraînant l'apparition d'aucun symptôme. . Ce n'est qu'en phase d'infection que le kyste pilonidal devient douloureux, voir extrêmement douloureux. Des poussées infectieuses vont produire de nouveaux abcès le long du sinus pilonidal.

Moyenne: 3.5 (13 votes)