Hépatite A

L'hépatite A est une forme relativement bénigne et très fréquente d'hépatite provoquée par un virus appelé VHA. L'hépatite A est beaucoup plus fréquente dans les pays peu développés ne disposant pas d'un système efficace de traitement des eaux. En effet, la source principale de transmission du VHA est une eau contaminée par des matières fécales en suspension. Dans les pays du nord le mode de transmission le plus commun est la consommation de coquillages crus contenant de l'eau contaminée.

Sources de contamination

Le virus VHA se retrouve dans les substances fécales. Tout contact avec des milieux contaminés par le virus (couche d'un bébé infecté, toilettes publiques mal désinfectées, coquillages élevés ou récoltés dans des eaux contaminées etc) est susceptible de provoquer une hépatite A.

Si le virus est spontanément détruit chez la quasi totalité des personnes infectées, celles-ci sont potentiellement contaminantes environ 15 jours avant l'apparition des symptômes et le demeurent environ 15 jours après leur disparition.

Individus à risques

Personnes à risque :

Personnels des garderies et crèches changeant les couches des bébés.

Voyageurs visitant des pays sans infrastructure de traitement des eaux.

Individus pratiquant des rapports sexuels anaux.

Symptômes

L'hépatite A se manifeste par de la fièvre, des frissons, des maux de tête et une fatigue générale importante. A ces symptômes s'ajoutent des nausées, une perte d'appétit, des douleurs abdominales et parfois un ictère (jaunisse). Les selles sont pâles (en raison d'une modification du métabolisme de la bilirubine) et les urines foncées. Près d'1 adulte sur 4 et la grande majorité des enfants de moins de six ans atteints d'hépatite A ne présentent aucun symptômes.

Évolution

Dans l'extrême majorité des cas, après une brève phase aiguë, le virus est détruit par l'organisme. L'hépatite A n'est donc pas une maladie chronique et ne laisse aucune séquelle au niveau du foie ou du reste de l'organisme. Cependant chez certaines personnes la phase aiguë peut durer plusieurs semaines voir plusieurs mois.

Traitement

Il n'existe à ce jour aucun traitement efficace contre l'hépatite A. Seuls des vaccins existent et peuvent réduire de 95% le risque de contracter la maladie. Si une vaccination systématique de la population n'est pas justifiée, le vaccin peut être indiqué chez certaines personnes à risque.

Moyenne: 5 (1 vote)