Hémorragie sous-conjonctivale

Une hémorragie sous-conjonctivale est un écoulement anormal de sang localisé entre la conjonctive (une fine couche muqueuse transparente couvrant la partie blanche de l’œil) et la sclérotique (la couche formant la partie blanche de l’œil). Bien qu’impressionnantes, les hémorragies sous-conjonctivales sont -dans l'extrême majorité des cas- sans gravité. Toutefois, celles-ci peuvent être le symptôme d'une pathologie affectant la circulation sanguine ce qui justifie des investigations médicales complémentaires.

Anatomie

La conjonctive est une couche muqueuse transparente assurant la protection et la lubrification de l’œil. Il s'agit d'un tissu très vascularisé (contenant de très nombreux vaisseaux sanguins). Les vaisseaux irriguant la conjonctive sont très fins et fragiles. La conjonctive ne recouvrant pas l'iris, les hémorragies sous-conjonctivales s'arrêtent au pourtour de l'iris.

Symptômes

  • Une tache rouge va apparaître au niveau de la sclérotiquesclérotique  . La taille et la localisation de la zone hémorragique vont varier d'un individu à l'autre. Dans certains cas, l'ensemble de la partie blanche de l’œil est touchée.
  • L'hémorragie n'atteint pas l'iris.
  • L'hémorragie est généralement indolore

Voir en image: hémorragie sous-conjonctivalehémorragie sous-conjonctivale.

Causes

De nombreux phénomènes peuvent entraîner la rupture d'un vaisseau de la conjonctive et entrainer l'apparition d'une hémorragie locale :

  • Éternuement : un éternuement violent peut entraîner une pression importante au niveau des vaisseaux sanguins.
  • Chirurgie laser : certains traitements laser des anomalies de la visions peuvent entrainer une hémorragie sous-conjonctivale.
  • Surpression : une surpression violente (ouverture d'un airbag dans l'habitacle d'une voiture par exemple) peut provoquer un éclatement des vaisseaux sanguins.
  • Hypertension sévère
  • infection virale : notamment par entérovirus ou par un virus de type coxsackie.
  • Infection bactérienne : notamment par dans le cas d'une leptospirose.

Facteurs de risque

Les pathologies entraînant une élévation de la tension artérielle (hypertension) ou une fragilité plus importante des vaisseaux sanguins (notamment le diabète), accroissent le risque d'hémorragie sous-conjonctivale.

Diagnostic

Le diagnostic est posé par un examen des yeux par un médecin généraliste ou un médecin ophtalmologiste.
Le diagnostic peut inclure la recherche d'une pathologie associée ( hypertension, diabète, pathologies vasculaires).

Traitement

Les hémorragies sous-conjonctivales se résorbent sans traitement dans la quasi totalité des cas. Un traitement n'est indiqué qu'en cas d'infection ou de traumatisme important de l’œil. Des larmes artificielles (en application jusqu'à 6 fois par jours) peuvent réduire une douleur éventuelle.

Les médicaments affectant la coagulation sont déconseillés (notamment les anti-inflammatoires non-stéroïdiens comme l'aspirine ou l'ibuprofen).

Moyenne: 5 (1 vote)