Hématurie

L'hématurie est la présence de sang dans l'urine. Dans la majorité des cas, l'hématurie provient d'une hémorragie localisée au niveau du système urinaire, dans certains cas l'hématurie provient d'une pathologie du sang ou d'un problème de filtration du sang par les reins. La quantité de sang mesurée n'a qu'un faible rapport avec la gravité de la cause.

hématurie macroscopique

L'hématurie est dite macroscopique lorsque la modification de la couleur de l'urine est perceptible à l’œil nu : l'urine peut prendre une teinte rosée, rouge ou brune selon la quantité et la durée de séjour du sang au sein du système urinaire.
Une quantité relativement faible de sang suffit à modifier la teinte de l'urine.

hématurie microscopique

L'hématurie est dite microscopique lorsque la présence de de cellules sanguines (globules rouges) n'est pas décelable a l’œil nu (aucune modification de la couleur de l'urine n'est perceptible).

Causes

Infection urinaire : une infection urinaire touchant la vessie (cystite) ou les reins (pyélonéphrite) peut provoquer la survenue d'une hématurie. D'autres symptômes sont susceptibles d'apparaître notamment un besoin anormalement fréquent d'uriner, une douleur au moment d'uriner, de la fièvre, des frissons.

Lithiase urinaire: aussi appelée calculs, les lithiases urinaires proviennent d'une accumulation minérale formant un cristal. Les calculs peuvent se produire au niveau de des reins (cas le plus fréquent) et de la vessie. Un calcul peut provoquer des saignements et une douleur vive.


Hyperplasie bénigne de la prostate : la prostate est une glande située sous la vessie jouant un rôle important dans la production de sperme. Chez l'homme de plus de 50 ans, la prostate peut augmenter de volume (hyperplasie), comprimer l'urètre et provoquer l'apparition d'une hématurie.


Médicaments : la prise de certains médicaments courants (dont la pénicilline et l'aspirine) peuvent provoquer l'apparition d'une hématurie.


Pratique sportive intense: il est fréquemment observé qu'une hématurie fait suite à une séance de sports intense, spécialement chez les coureurs de fond, sans que les mécanisme en jeu soient vraiment élucidés. Il pourrait s'agir d'un traumatisme des reins ou d'un effet de la déshydratation.

Endométriose : l'endométriose survient lorsque des tissus formant l'endomètre de l'utérus (la couche superficielle de l'utérus qui disparaît au cours des règles), se développent au sein d'un autre organe Des masses -non cancéreuses- peuvent ainsi se développer au sein du système urinaire et provoquer des saignements pendant la période des règles.

Anémie hémolytiques: une anémie hémolytique est une destruction excessive des hématiesles hématies , aussi appelés « globules rouges », sont les cellules transportant l'oxygène et le gaz carbonique dans l'organisme. Dans certains cas des constituants des globules rouges peuvent passer la barrière des reins et se retrouver dans l'urine.


Cancer : un cancer touchant un organe du système urinaire (vessie, rein) ou de la prostate chez l'homme, peut provoquer une hématurie. Il s'agit cependant d'une cause relativement rare.


Cause inconnue : dans certains cas aucune cause n'est retrouvée. On parlera alors d'hématurie isolée ou hématurie idiopathiquel'adjectif idiopathique est utilisé pour qualifier une pathologie sans cause connue.

diagnostic

Un examen clinique et un interrogatoire sur d'éventuels symptômes associés (ressentez-vous une douleur ?, Si oui ou est elle localisée ? Etc) permettent d'établir des pistes de diagnostic.

En cas de suspicion d'infection urinaire :

ECBU :(Examen Cytobactériologique des Urines), il s'agit d'une analyse recherchant des leucocytesLes leucocytes -aussi appelés "globules blancs"- sont les agents du système immunitaire reconnaissant et attaquant les éléments étrangers à l'organisme et des bactérie au sein d'un échantillon d'urine.

Echographie des reins : l'échographie des reins est utilisée en cas de suspicion de pyélonéphrite ( infection des rein).

En cas de suspicion de lithiase :

Radiographie des reins : les calculs sont visibles à la radiographie.


Uraturie, cristallurie : la présence d'acide urique au sein de l'urine (uraturie) ou de formations cristallines au sein de l'urine (cristallurie) est indicatrice d'un risque de formation de calculs. Ces tests sont cependant peu fréquents.

En cas de suspicion d'une anomalie du système urinaire :

Cystoscopie : la cystoscopie est un examen visuel direct (à l'aide d'une sonde) de l’intérieur de la vessie.

IRM : il s'agit de rechercher une anomalie du système urinaire (malformation, tumeur bénigne ou maligne).

Biopsie : une biopsie est un prélèvement d'un tissu en vue d'une analyse au microscope. Une biopsie peut permettre de diagnostiquer une anomalie ou de déterminer la nature bénigne ou maligneL'adjectif malin (masc.) ou maligne (fem.) désigne un phénomène ou une maladie de type cancéreuse d'une tumeur éventuelle.

Traitement

L'hématurie est un symptôme. Les traitements éventuels viseront à traiter la cause sous-jacente

Moyenne: 3.4 (10 votes)