Dysphagie

Le terme dysphagie est formé des racines grecques dus (difficulté) et phagein (manger).

Une dysphagie est une sensation anormale de gêne au moment de déglutir ou une difficulté physique à avaler les aliments (solides ou liquides). Si cette gêne n'est liée qu'à l'apparition d'une douleur lors de la déglutition, on parlera non pas de dysphagie mais d'odynophagie.

Anatomie

La dysphagie peut être ressentie lors du passage des aliments au niveau de la gorge (pharynx) ou au niveau de l'œsophage. Lorsque la gêne est localisée au niveau de la gorge, on parle de dysphagie haute, lorsqu'elle est localisée plus bas, au niveau de l’œsophage, on parlera de dysphagie basse (ou dysphagie œsophagienne).

Causes

En cas de dysphagie haute (la gêne est localisée au niveau de la gorge) :

  • Cause psychologique : l'impression d'une « boule dans la gorge » ou que « quelque chose » empêche d'avaler sans pour autant que la déglutition ne soit physiquement entravée (le patient n'avale pas «de travers»), est un signe courant appeler « globe hystérique ». Il s'agit d'un symptôme lié au stress ou à l'anxiété.




  • Cause organique : une masse, tumeur bénigne ou maligne, obstrue le pharynx.
  • Cause nerveuse : une atteinte des nerfs commandant les muscles de la gorge ou des lésions cérébrales peuvent empêcher la coordination musculaire nécessaire à la déglutition.



En cas de dysphagie basse (la gêne est localisée au niveau de l'oesophage) :

  • Cause organique : une masse, tumeur bénigne ou maligne, obstrue œsophage.
  • Sténose œsophagienne: une sténose œsophagienne (rétrécissement de l'ouverture de l’œsophage) peut survenir à la suite d'un syndrome de reflux gastro-œsophagien. Le reflux gastro-œsophagien expose l’œsophage à des remontées de sucs gastriques acides. Les lésions vont cicatriser mais les tissus cicatriciels peuvent, avec les années, atteindre un volume suffisamment important pour gêner la déglutition.
  • Causes nerveuses : une atteinte des nerfs commandant les muscles de l'œsophage ou des lésions cérébrales peut gêner la déglutition.

Symptômes

L'intensité de la gène ressentie varie fortement d'un individu à l'autre. La dysphagie peut s'accompagner d'autres signes :

  • Infection pulmonaire: le passage dans les poumons d'une partie des aliments ingérés peut entraîner la survenue d'infections pulmonaires à répétitions.
  • Dénutrition: une dysphagie installée peut conduire le patient (particulièrement les personnes âgées) à réduire fortement leur prises alimentaires.
  • Douleurs: une douleur localisée au niveau de la gorge ou de l’œsophage peut s'associer à la dysphagie.

Quand faut-il consulter ?

Les épisodes de dysphagie sont un symptôme courant et bénin lorsqu'ils sont ponctuels et isolés. Si le phénomène se répète à plusieurs reprises ou s'il tend à être de plus en plus fréquent une consultation médicale est impérative.

Diagnostic

La dysphagie est un symptômes et l'objectif du diagnostic sera d'en découvrir la ou les causes. Le patient peut être envoyé par son médecin vers un gastro-entérologue, un neurologue ou un médecin ORL selon la cause suspectée du symptôme.
Des examens d'imagerie médicale sont prescrits et visent à vérifier la présence éventuelle d'un corps obstruant la gorge ou l’œsophage.

  • Radiographie : une radiographie associée à l’ingestion d'un produit de contraste peut être utilisée.
  • Endoscopie: une endoscopie est une exploration visuelle de la gorge et de l’œsophage à l'aide d'une sonde.
  • Manométrie: l'examen de manométrie vise à évaluer la pression exercée à l’intérieur de l’œsophage à l'aide d'un instrument de mesure.
Moyenne: 5 (2 votes)